AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Des cadeaux de type armes ou Drachmes seront attribués aux quinze premiers inscrits.
Pour plus d'infos voir ici.
Cliquez régulièrement sur Messagerie vous avez peut-être reçu de nouveaux messages.
Les inscrits non présentés et inactifs ont été supprimés et le seront dès deux semaines d'inactivité.

Partagez | 
 

 Catch Me If You Can ║ feat Kate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Enfant d'Hermès
avatar

Drachmes : 106
Je suis : Un demi dieu
Parent divin : Hermès
Responsabilité : Conseiller
Feat. : Nathaniel Buzolic
Localisation : Colonie des Sang mélés


MessageSujet: Catch Me If You Can ║ feat Kate   Sam 26 Jan - 16:42

« Chère Aaron, ta mère est tombé gravement malade, j’ai étais obligé de la transférer dans l’hôpital le plus proche. Nous ne savons pas encore de quoi elle souffre mais elle souhaite te parle, de peur qu’elle ne survive pas. Personnellement, je pense qu’elle ne va pas y rester, ne t’en fais donc pas trop mon petit Aaron. Tu peux passer venir le voir quand bon te semble,
Bisous, ta tante,
Sophie
»

[font=Calibri]Aaron tata sa poche de jeans. La lettre était toujours là. Sa mère était malade, très malade. Il savait qu’elle était de faible constitution, mais de là à ce qu’elle aille à l’hôpital… Il avait prévenue Chiron, sa demi-sœur préférer Lesly et quelques un de ses amis de son absence pour le week end. Il refusait juste de laisser sa mère seul dans cette épreuve. Aaron tenait à elle plus que tout au monde ou presque mais pour rien au monde il la lasserait sans nouvelles de lui dans des moments comme celui-ci. Il était partit juste avec quelques affaires, de quoi tenir deux jours quoi. Il avait toujours un petit couteau dans son sac, on ne sait jamais, et de toue façon, son arc ne passerait pas inaperçus, une fois les frontières de la colonie passait. Il avait aussi prit ses converse ailés, parce qu’elles faisaient rie sa mère et que, lui comme elle, c’était la seul chose qui leur remontait vraiment le morale, le fait d’avoir un objet d’Hermès, de son père.

Aaron arriva en haut de la colline et franchit les limites. Il rajusta son sac sur son épaule et s’élanca vers la forêt. Il connaissait bien le chemin, il fallait qu’il la longe, puis qu’il prenne un petit sentier qui le mènerait au bord de l’autoroute, enfin, il arriverait à un arrête de bus et roulerais non stop jusqu'à New York. Il pénétra dans la forêt quand soudain, un bruit attira son attention. Il regarda autour de lui, il n’était donc pas le seul à quitter la colonie aujourd’hui ? Il scruta les arbres sur le bord du sentier, il y avait quelqu’un, il le sentait. Il quitta le chemin en terre et écarta les feuillages qui lui griffaient le visage. Une fille. Ou plutôt, une revenante. Il s’agissait de Kate. Kate. Kate et Aylin avaient toute deux quittés la colonie afin de se joindre à Cronos, il y a de cela quelques mois. Aaron ne bougea plus. Que faisait-elle ici ? Si elle se faisait prendre…

Il soupira, avant de quitter la colonie, ils avaient commencé à sortir ensemble. Elle ne lui avait même pas dit au revoir, ni rien. Et ça, il lui en voulait à max. Comment osait-elle revenir ? Elle semblait changé en quelques sorte, comme si passer du l’autre côté, du côté ennemis pouvait changer tout entier les personnes.

- Kate. Qu’est ce que tu fou là ?
[/justify]

_________________
Spoiler:
 

Aaron


Dernière édition par Aaron Rydell le Lun 22 Avr - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardn1.bb-fr.com/

Partisan de Cronos
avatar

Drachmes : 203
Je suis : une partisane & une demi-déesse.
Parent divin : Arès, le dieu de la guerre.
Responsabilité : Espionne pour Luke (et Cronos) ; Conseillère en chef des Arès à la Colonie.
Feat. : Astrid Berges-Frisbey.
Localisation : Auprès de Cronos ou à la Colonie (généralement devant les bungalow des Arès).


MessageSujet: Re: Catch Me If You Can ║ feat Kate   Sam 26 Jan - 17:20

Je laissai la fille de la Colonie, Livia, derrière moi. Comment ? Je n'en avais aucune idée. Toujours est-il que je m'en étais débarassée et que j'étais libre d'accomplir ma mission, à savoir faire un tour dans l'enceinte du camp, espionner et ramener les informations à Cronos. Sauf que voilà, les choses n'étaient pas aussi simples. Premièrement la Colonie était gardée et les guetteurs faisaient bien leur boulot. Deuxièmement il y avait Aaron. En étant honnête j'avais peu de chance de le croiser. Mais toujours dans cette optique d'honnêtement passer les frontières en pleine nuit, moment où elles étaient grandement gardées, relevait du suicide. Je soupirai et m'appuyai sur ma lance. L'aube n'était plus très loin et il serait bien moins dangereux d'entrer à ce moment-là, dans la courte période où les surveillants iraient se reposer et ou personne ne serait levé. Je me choisis un arbre et me glissai lentement sur une branche basse assez solide pour supporter mon poids. Une fois confortablement installée j'observai le camp à travers les branches. D'ici je voyais tout. J'avais grandit dans cet endroit, j'avais eu des petits copains, des copines, des ennemis, des frères, des soeurs... Mais pas Artemis. Et pas de paternel non plus.

Je finis sans doute par m'assoupir car lorsque je rouvris les yeux la lunes et les étoiles s'étaient barrées depuis un sacré bout de temps pour laisser la place à notre très cher soleil, ennemi juré d'Aylin. Je serrai les doigts autour de la hampe de la lance et dégringolai au pied du sapin, atterrissant brutalement à genou. Je grognai, agacée par mon manque de délicatesse et frottai mon jean terreux. Mon ventre gargouilla légèrement et je m'installai tranquillement contre le tronc de l'arbre. Je n'étais pas pressée. J'avais raté l'aurore et j'avais jusqu'au lendemain d'attente maintenant. Je sortis de mon sac un de ces petits paquets de céréales individuels. Des Miel Pops. J'adorais ces petites billes au miel mais passons. Je remuai, passant les doigts dans mes cheveux légèrement emmêlés et m'étirai. Il me restait une dizaine de Miel Pops mais je devais un minimum ranger mon « campement ». Je roulai le sac de couchage que j'avais sorti pendant la nuit - c'est pas qu'il faisait froid mais un peu - et entassai le tout dans mon sac. Je tirai comme une folle sur la fermeture éclair lorsqu'un bruit attira mon attention. Je relevai vivement la tête, tendant l'oreille, rien. Ou plutôt plus rien. Je passai une bretelle sur mon épaule et m'assis de nouveau, scrutant les buissons avec inquiétude. J'étais entourée par des ronces, du houx et tout ce que vous voulez mais je sentais que la présence était toujours... Présente. Deux branches s'écartèrent lentement, dévoilant un visage que je connaissais bien.
Aaron.

Nous nous fixâmes quelques instants, le temps sans doute qu'on se remette les idées en place. J'étais partie il y a bien quelques mois sans lui en toucher un mot. Ce n'était pas par mesquinerie ni rien mais simplement parce qu'il était le seul à pouvoir me faire changer d'avis. Mais aujourd'hui rien n'était plus pareil.
Parce qu'il était du côté des Olympiens.
Parce qu'il était l'ennemi.


Je portai instinctivement la main vers ma lance et l'attirai vers moi. J'avais le choix : soit je mentais et essayer de squatter dans la Colonie, expliquant que j'avais eu besoin de temps, seule, et compagnie, soit je l'attaquai sur le champs, comme Cronos et Artemis l'auraient voulu. Aaron me demanda ce que je foutais là mais l'utilisation de mon surnom en début de phrase me fit un drôle d'effet. A mi-chemin entre du plaisir et le réveil d'une vieille colère. Parce qu'il avait choisi les dieux au fond. Pas moi, les dieux.

« Je mange des Miel Pops, ça se voit pas ? »

Réponse intelligente du jour, bonjour. Je lui lançai un regard noir sans aucune raison apparente si ce n'est qu'il fallait dire adieu aux sentiments et bienvenue au devoir. Les demi-dieux restaient aux côtés des dieux subiraient le même sort. Mais commencer par Aaron... Je pouvais très bien mentir, encore. Je ne pensais pas qu'il soit dupe mais il serait bien forcé de me conduire à quelqu'un de la Colonie. Et alors...

« J'avais simplement besoin... De temps. »

Il me connaissait trop bien pour me croire. Mais peut-être aurait-il envie croire à mon mensonge ? Dans le cas contraire...

_________________
Dieux, déesses de l'Olympe, je vous défie.
.•°¤ Mags
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Enfant d'Hermès
avatar

Drachmes : 106
Je suis : Un demi dieu
Parent divin : Hermès
Responsabilité : Conseiller
Feat. : Nathaniel Buzolic
Localisation : Colonie des Sang mélés


MessageSujet: Re: Catch Me If You Can ║ feat Kate   Sam 26 Jan - 18:24

Besoin de temps. Ah oui, rien que ça. Elle pouvait être marrante en fait cette Kate sous ces air de dur à cuire. « Bon sang mais arrête de l’appeler Kate stupide Aaron, vous n’êtes plus amis, c’est une ennemie, e-n-n-e-m-i-e » Il secoua la tête. « Peut être, mais elle reste Kate » Petite Pause. « Peut être mais c’est une partisane ». Il avait marqué un point. Qui ça il ? Personne. « Je suis personne pour toi…» Petite Pause. « Si si, tu es moi » Petite Pause. « Bien, alors puisque je suis toi, tu va sortir ton poignard et la tuer, d’accord Aaron ? » Petite Pause. « D’accord, mais une fois que je lui aurais parlé » Petite Pause. « Fait vite Aaron, ta mère est malade » Petite Pause. « Ferme là ».

- Du temps ? Du temps pour quoi Kate ?

« On avait dit quoi, pas de Kate qui tiennent ». Petite Pause. Il savait qu’elle mentait, qu’elle ne reviendrais pa,s pas besoin de lire dans ses pensées, il l’aimait, il la connaissait.

- Pour te rendre compte tu avais légèrement trahis tes amis à la colonie ? Et moi aussi par la même occasion, je pensais que tu m’aimais plus que ça bordel !

Il s’emportait très vite. « Là tu peux la tuer, elle te fait perde ton temps Aaron ». Petite Pause.

- Tu te rends pas compte… de tout ce que j’ai enduré après ton départ. Les autres qui me demandaient où tu étais partit… Si tu étais allée rejoindre Cronos.

Oui, ca n’avait pas était une période facile. Et c’était d’ailleurs dans cette période là qu’il était sortit quelques temps avec Livia, une fille de Poséidon. Pour quoi, pourquoi ? Juste pour oublier. Pour oublier un peu et pour se rappeler un peu aussi. Mais elle n’était pas comme Kate, non, pas comme Kate. Inintéressante, pas comme Kate. Moins jolie, pas autant que Kate. « On a comprit Aaron, vas y, tue là, moi je suis sûr que t’n trouvera une mieux » Petite Pause. Il baissa les yeux. Non, il ne la tuerait pas, mais il ne la laisserait pas non plus s’approcher de la colonie. Les gens là dedans voulaient tous la peau des partisans et manque de bol, elle en était une. Il avança d’un pas, prudemment, elle avait toujours sa lance, légué par Arès lui même, à la main. « Je ne veux pas te faire de mal Kate, j’te l’jure, je te ferais jamais de mal ». Il s’avança encore un peu, méfiant, comme lorsqu’il s’approchait d’une bête féroce, prête à bondir. Puis, une fois à sa hauteur, il ne pu s’empêcher de sourire. La colère qu’il avait il ya quelque minute semblait s’être évaporée en partie. Juste lui et elle. Seul. Personne pour les juger. Même sa petite voix s’était tu. Il la prit dans ses bras et la serra, pas trop fort, juste comme il fallait pour lui faire sentir ce qu’il ressentait encore pour elle. Il passa la main dans ses cheveux et y enfoui son visage. Etrange, mais il avait presque envie de pleurer. Fragment du passer. Il avait envie de la tenir prêt de lui comme ça pendant une éternité, ne plus en finir. Il baissa sa lance doucement et se recula un peu, scrutant à nouveau son visage. Non, finalement, rien n’avait changé, elle était toujours aussi belle, la ravissante Kate, fille d’Arès. Il lui caressa la joue, fermant les yeux un instant.

- Tu sais, tu m’as terriblement manqué Kate. J’ai essayé d’oublié mais…


_________________
Spoiler:
 

Aaron


Dernière édition par Aaron Rydell le Lun 22 Avr - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardn1.bb-fr.com/

Partisan de Cronos
avatar

Drachmes : 203
Je suis : une partisane & une demi-déesse.
Parent divin : Arès, le dieu de la guerre.
Responsabilité : Espionne pour Luke (et Cronos) ; Conseillère en chef des Arès à la Colonie.
Feat. : Astrid Berges-Frisbey.
Localisation : Auprès de Cronos ou à la Colonie (généralement devant les bungalow des Arès).


MessageSujet: Re: Catch Me If You Can ║ feat Kate   Sam 26 Jan - 19:47

Je me mordillai le bout du pouce, ma lance dans l'autre main légèrement relevée en direction du buste d'Aaron. Comme si j'avais l'intention de l'attaquer, de le tuer. Il fallait que je me rende à l'évidence : le seul lien que j'avais encore avec la Colonie, avec les dieux, c'était lui. Il était comme une ancre pour moi, pauvre bateau dérivant au loin, hésitant sur le courant à prendre. Il posa une nouvelle question, à propos du temps, et sa façon de prononcer mon surnom me fit frissonner. Du temps pour quoi ? Pour toi, pour toi... Pour... Cronos. Aaron. Au final la loyauté me perdait. Pour Lui. Pour Nous... Pour Eux. Car Kate n'était plus vraiment là, elle était partie, elle avait coulé. Et elle m'avait laissé. Certes j'étais toujours Kate. Du'une certaine façon du moins. Mais le moi d'aujourd'hui se devait d'entrer dans cette Colonie coûte que coûte, peu importe le moyen. Et si pour cela il fallait tuer Aaron... La Old-Kate ne l'aurait jamais fait, trop attachée à ce lien stupide appelé amour. Et moi ? Moi ? Moi j'étais pareil. Parce qu'Aaron occupait régulièrement mes pensées.
Aaron.

J'avais bien essayé de l'oublier, sortant avec d'autres garçons. Phillip... Mathias... Johan... Des conquêtes excitantes un jour mais qui finissaient vite par me lasser. Une semaine après c'était déjà terminé, une aventure abandonnée dans le passé. Mais Aaron... Ça restait d'actualité même une fois terminé. Oublier mais se rappeler. Oublier et passer. Oublier et pleurer. Vagabondage des âmes. Les paroles suivantes faisaient mal, tant parce qu'elles étaient vraies que tristes. Si je les avais trahi ? Non... Non, ce n'était pas le mot, du moins je l'espérais. Quoi que si, c'était une trahison, envers lui et envers moi. Si je l'aimais ? Mon regard s'assombrie un instant. Je l'aimais et je devais le tuer. Encore une tragédie il faut croire. Arrête. Arrête Aaron, tais-toi, ferme-la... Ne parle pas, ne parle plus. Je sentis les larmes monter, doucement mais surement, humidifier lentement mes prunelles. Parce que ça faisait mal.
Aaron.

Je m'apprêtai à lui répondre mais finalement les mots s'étranglèrent dans ma gorge. Je resserrai ma prise sur la hampe de la lance, le cerveau et la raison souhaitant agir mais le coeur ne suivant pas. Tue-le, c'est ton devoir, tu dois l'accepter... Tu as accepté. Aaron doit mourir simplement parce qu'il est là, devant toi, et qu'il t'empêche d'accéder à la Colonie. Il doit mourir parce que tu l'aimes et qu'il occupe tes pensées, qu'il est ta seule faiblesse face aux dieux. Ton amour pour lui causera ta perte... Voilà ce que crie la raison. Il ne mourra pas. Voilà ce que crie l'âme. Et les deux se battent, encore et encore, encore et toujours, et ce depuis maintenant des mois. Même durant les quelques secondes excitantes des conquêtes il y avait toujours une petite partie de l'âme connectée à Aaron, là-bas, au loin. « Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres, fermentent les rousseurs amères de l'amour ! » Parce que l'un des deux gagnerait, un es deux partis, un des deux moi. Lequel ? J'étais favorable aux deux. Car il y avait Artemis, Aylin, Jonathan. Car il y avait Aaron. Car il y avait moi.
Aaron.

Il s'avança lentement et c'est à grand peine que je restai à ma place, hésitant entre deux options : fuir ou bondir. Fuir ou tuer. Ou embrasser, au choix. Les trois étaient possibles, les trois feraient mal, les trois seraient les bonnes. Pour oublier. Un sourire éclaira le visage, ce visage, son visage et je sentis mes muscles se détendre très légèrement. Sans relâcher ma garde. Juste lui et moi, seuls. Pas de Colonie, pas de Cronos, personne. Juste nous, lui et moi. Ses bras m'entourèrent lentement, me serrant contre lui d'une façon... Intime. Personnelle. Que personne n'aurait jamais pour moi excepté lui. D'une façon que je n'aurais jamais pour quelqu'un excepté lui. Nous. Lui et moi. Je humai son odeur, le visage enfoui dans le creux de son cou. Il baissa lentement ma lance et je ne résistai pas. Nos regards se croisèrent, comme avant. Sans jugements. Juste lui et moi. Je frémis légèrement lorsque son doigt me caressa la joue. Lentement je posai la main sur la sienne, appuyant à peine. Juste une caresse lui faisant ressentir... Tout. Une unique larme coula sur ma joue et je me rapprochai de nouveau de lui. La lance frappa le sol avec un petit tintement.

« Je... Tu m'as manqué aussi Aaron. Plus que ce que j'imaginai. Oublier, c'est pas facile apparemment. Je... Tu comprends, Artemis était là-bas et Aylin partait et... »

Les mots s'étranglèrent de nouveau et je me tus, me contentant de le regarder, de le fixer, encore et encore. Pourtant mon autre main, libre, se glissa dans ma poche pour en sortir un petit poignard, une de ces armes utiles lors de combats rapprochés. Ni vu ni connu. L'air de rien mais le coeur battant à cent à l'heure, l'âme en pièce, je me rapprochai de lui et posai un petit baiser sur ses lèvres, très doux, juste amoureux. Juste lui et moi. Et la pointe du poignard pressa le bas de son dos, au niveau de la colonne vertébrale, sans le blesser. Dissuasion.
Aaron.

« Je suis désolée Aaron. »

Les larmes coulèrent pour de bon. Parce que j'étais incapable de le blesser mais que je devais passer. Parce que je l'aimais et que je le haïssais. Parce qu'il était lui. Lui, du côté des Olympiens. Et que j'étais moi, du côté des Partisans.

Parce que c'était lui, parce que c'était moi.
Et que le Nous ne pouvait exister... Pour l'instant.

_________________
Dieux, déesses de l'Olympe, je vous défie.
.•°¤ Mags
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Enfant d'Hermès
avatar

Drachmes : 106
Je suis : Un demi dieu
Parent divin : Hermès
Responsabilité : Conseiller
Feat. : Nathaniel Buzolic
Localisation : Colonie des Sang mélés


MessageSujet: Re: Catch Me If You Can ║ feat Kate   Sam 26 Jan - 22:09

It’s just a small tear, a small tear of anything…

Désolé. Désolé. Ce mot semblait résonner dans sa tête. Désolé, Désolé. Kate était désolée. « Je vais mourir ? » Petite Pause. « Et tu n’auras même pas pu voir ta mère idiot, tu es un idiot ». Il regarda ses yeux, bien en face avant de s’écrouler, comme un patin auquel on aurait coupé les fils qui le maintenait debout. « Idiot, t’as vraiment cru qu’elle allait rien te faire, non, elle ne t’aime plus, elle te hait, tu dois la haïr. » Pourtant, avant de tomber lourdement sur le sol, il avait vu des larmes, ses larmes. De toute petites larmes, mais qui, pour lui, voulaient tout dire. « Dis le, dis le… Dis que tu la hais, que tu la tueras la prochaine fois que tu la verras » Il porta la main à son dos, d’après ce que lui avait appris Chiron, ce n’était pas un endroit mortel, juste sensible, pas mortel. Elle n’avait pas voulu le tuer, juste le ralentir, l’empêcher de faire ce qu’il voulait faire. L’empêcher de se jeter dans la gueule du loup.

- Kate…

« Tu la hais, dis lui Aaron, et tu ne souffriras plus » Petite Pause.

- Je te…

« Ecoute moi Aaron et dit lui bon sang ! » Petite Pause.

- Je te…

« Aller mon garçon, crache le morceau ! TU DOIS LA HAÏR ! » Petite Pause.

- Je te retrouverais… Et je devrais te tuer.

« Aaron ? » Petite Pause.

- Et je ne serais pas désolé.

« Bien, traine toi, prends ton portable et appelle ta tante pour qu’elle passe te cherche, va au bord de la route, grouille toi Aaron » Petite Pause. « Oui » Petite Pause. Il regarda Kate et attendit qu’elle parte, pour faire ce qu’elle s’était mise en tête de faire. Elle allait se faire prendre, se faire tuer, ou torturer avant au choix. Les autres sangs mêlés la verrais comme une traitre, comme une trainé, elle ne survivrait pas, ils savaient tous qui elle était.

It’s just a small tear, a small tear of anything…

Sa mère l’attendait, elle était malade. Sa mère devait le voir. Kate était où ? Il ne la voyait plus. Allongé sur le ventre, dans une position inconfortable, il attrapa son téléphone portable, peu de réseau, mais cela ferais l’affaire. Le sang coulait, peu, mais coulait. Il attrapa son sweat et s’en servit pour l’arrêter. Il pianota maladroitement sur son clavier. Sa tante habitait tout près, si il allait sur le bord de la route, elle pourrais le prendre, il lui expliquerais la situation et elle le soignerait au plus vite. Car sa tante était infirmière. Hasard ? Destin ? Le destin était l’ennemi de tout les fils d’Hermès. Où était Kate ? Quelque part, à l’épier dans l’ombre, à le laisser faire ? Ou déjà aux frontières de la colonie, aux portes de sa mort ? Il composa un autre numéro. Celui de sa petite sœur Lesly, comme lui, elle avait un portable. C’était un objet interdit normalement, mais sa mère, comme la sienne, avait tenue à ce qu’elle en ai un. Il pianota de nouveau sur son clavier, il avait mal aux doigts, il faisait noir. Tâche non aisé.

« Les’, y’a un partisane qui va débarquer, une fille, je ne peux pas t’en dire plus. Promets-moi que tu seras prudente, je reviens Lundi… Promets moi de faire attention et de prévenir les autres, ne fais confiance à personne »

Il envoya. Il n’avait rien précisé de plus. Pourquoi ? Il n’en savait rien. C’était Kate. C’était la colonie. Les prévenir, mais pas juste assez pour la capturer tout de suite. « Tu veux lui donner une chance hein gros bêta ? » Petite pause. « Oui, juste une chance ». Et larmes coulèrent sur ses joues pour de bon.

It’s just a small tear, a small tear of anything…

_________________
Spoiler:
 

Aaron


Dernière édition par Aaron Rydell le Lun 22 Avr - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudlardn1.bb-fr.com/

Partisan de Cronos
avatar

Drachmes : 203
Je suis : une partisane & une demi-déesse.
Parent divin : Arès, le dieu de la guerre.
Responsabilité : Espionne pour Luke (et Cronos) ; Conseillère en chef des Arès à la Colonie.
Feat. : Astrid Berges-Frisbey.
Localisation : Auprès de Cronos ou à la Colonie (généralement devant les bungalow des Arès).


MessageSujet: Re: Catch Me If You Can ║ feat Kate   Dim 27 Jan - 9:54

J'enfonçai finalement la lame. J'avais appris à me battre au cours de toutes ces années, à connaître les points mortels ou non chez l'ennemi, ceux qui le ralentissait seulement... Mais je n'aurais jamais cru m'en servir un jour comme une personne propre, contre Aaron. Je crois que j'aurais encore préféré me battre avec mes rares anciennes amies, ça aurait été plus facile. Le garçon s'écroula et je reculai d'un pas, le soleil faisant briller mes larmes. Violence. Comment deux personnes pouvaient-elles tomber aussi bas en aussi peu de temps ? Demandez aux dieux, aux dieux tout là-haut. Car oui, ce sont les étoiles, les étoiles tout là-haut qui gouvernent notre existence. Sur ce point-là Shakespeare n'avait pas tort. Sans ces foutues divinités, sans ces êtres plus puissants que tous nous aurions eu la paix, nous, sang-mêlés. Mais maintenant qu'Aaron était hors de mon chemin je pouvais passer, accomplir ma mission.
Parce que c'était tout ce qui me restait désormais, mon coeur s'étant écroulé avec Aaron.

Celui-ci remua un peu et leva les yeux vers moi. Mon prénom, ou surnom plutôt. Encore. Mais mon coeur ne sautilla pas comme d'habitude, parce que c'était tout simplement interdit. Il acheva finalement sa phrase et j'essuyai mes larmes. Son expression faisait mal mais je n'avais pas le droit, plus le droit, de penser ainsi. Artemis me l'avait répété : oublie le passé, regarde vers l'avenir. Plus facile à dire qu'à faire mais aujourd'hui j'avais bien compris la légère menace qui planait sous ces paroles : à trop regarder en arrière on finit par se faire engloutir... Et tuer.

« Moi non plus, Aaron, moi non plus. »

Parce qu'à partir d'aujourd'hui nous serions deux ennemis parmi tant d'autres, parce qu'il le fallait. Et qu'un jour, le Grand Jour, il n'y aurait qu'un vainqueur. Bien Joli Coeur, tu commences à saisir. Cronos ? Ou mon imagination ? Sans doute. Je rattrapai ma lance sur le sol et la serrai fort. Tout ce qui me restait... D'avant. Avant. Là où au final j'étais heureuse, là où j'étais moi-même, là où il y avait encore Aaron. Mais pas Artemis, pas Aylin. Juste Nous. Je lançai un bref regard au garçon, toujours allongé sur le ventre sur le sol froid et essuyai une dernière larme. J'avais encore beaucoup de choses à faire aujourd'hui, pas question d'être davantage ralentie. J'abandonnai mon sac à dos (plus rien d'utile je pense) et pris la direction de la Colonie, tout là-bas à l'Est. Passer les frontières n'était pas compliqué pour un sang-mêlé, il suffisait de marcher, d'avancer. Sans regarder en arrière, sans regarder... Aaron. Devant, devant, Joli Coeur, chantonna la voix. De Cronos ? Peut-être bien, peut-être pas. Mais j'avais quelques doutes. Mon paternel alors ? Je l'avais trahi, quel intérêt aurait-il à m'envoyer droit à la Colonie. Sauf si... Sauf s'il voulait ma mort. Quoi qu'il en soit je ne me retournai pas et achevai de parcourir les quelques centaines de mètres me séparant de la Colonie.

Et enfin je sus : j'étais entrée, j'étais à nouveau... Non, à la maison ne convenait pas. Ça n'était pas, plus, mon chez-moi. Il était ailleurs à présent, auprès d'Artemis... De Cronos. Je me fis plus silencieuse, louvoyant discrètement entre les arbres. Bientôt je serais à l'orée de la Forêt... Et là il y aurait tous les demi-dieux. Sauf si, bien sur , je croisais quelqu'un avant. Aaron aurait très bien pu prévenir la Colonie qu'une Partisane arrivait au triple-galop, bien décidée à rapporter des secrets, des trucs, à Cronos. Et pourquoi pas... Recruter ? Mais pour cela il fallait encore que je m'intègre, l'air de rien. Peu de gens me connaissaient vu la façon dont j'étais restée discrète toutes ces années. Je devais avoir quoi... Deux-trois bonnes amies ? Même pas ? Je n'avais qu'à faire genre et ce serait bon. Des demi-dieux partis en quête d'identité grâce à un voyage il ne devait pas en manquer.


_________________
Dieux, déesses de l'Olympe, je vous défie.
.•°¤ Mags
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Catch Me If You Can ║ feat Kate   

Revenir en haut Aller en bas
 

Catch Me If You Can ║ feat Kate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partenaire ▪▪ Eva McAllister ▪▪ Feat Kate Beckinsale RESERVEE
» Topic Catch
» Kate Weasley [Validée]
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Topic Catch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La colonie des Sangs-Mélés :: Les frontières de la colonie-